SAESSOLSHEIM “Plantons solidaire”

Publié par Christiane FOURNIER le

VRAI SUCCES POUR LE CHANTIER PARTICIPATIF

« Venez planter, plantons solidaire » L’appel lancé par Jacques Detemple, de l’association Haies Vives d’Alsace, opérateur régional en faveur de l’arbre champêtre, des haies et des vergers, et Julien Scharsch, agriculteur maraîcher biologique à Saessolsheim, a été très largement entendu.

Sur les deux journées de vendredi et samedi derniers, près de 30 bénévoles se sont retrouvés à pied d’œuvre pour la plantation de 400 mètres de haies, en limite des parcelles de l’agriculteur.

Cette opération, menée après celle de février dernier qui a permis d’implanter 580 mètres , s’est inscrite dans le cadre d’un programme tri annuel soutenu par la Région Alsace, qui prévoit l’installation de 1500 mètres de bordures vertes et boisées.

Objectif de ce chantier participatif : installer une haie qui deviendra un élément structurant dans des zones agricoles dénudées de l’Ackerland.

Ces bordures de haies et arbres sont composées de 16 espèces d’arbustes d’origine locale qui renforceront la biodiversité et la présence d’auxiliaires à proximité des cultures, favorables pour l’agriculture biologique. Et les haies auront de nombreux autres apports sur l’environnement : épuration des eaux, limitation de l’érosion des sols, perchoirs à rapaces, brise-vent, pollinisateurs, production de bois d’œuvre et d’énergie, matières organiques pour le sol.

Des participants de tous horizons et tranches d’âge (3 à 85 ans) se sont relayés pour creuser, planter, pailler et protéger de manière très professionnelle ces bordures: les sympathisants de Haies Vives d’Alsace, des membres d’Osmonde (Association éco-citoyenne de Saverne et environs), de l’Afac (Association de l’Agroforesterie) , les responsables du groupe sectoriel s’Heckeland de la Ligue de Protection des Oiseaux LPO Alsace, Eric l’adjoint au Maire local, Jean un forestier en retraite, une jeune femme graphiste dans une agence de communication, etc…
Leur bonne humeur était liée à leur motivation commune : « faire quelque chose ensemble pour préserver la biodiversité ».

Thomas, entomologiste amateur, s’inquiète du risque de disparation de 30% des espèces de papillons ; Jean-Rémi, menuisier ébéniste, veut soutenir ce jeune agriculteur, la profession étant confrontée à de nombreuses difficultés, et il précise « l’agriculture est vitale pour notre quotidien, d’autant plus si elle est biologique ».

Frédéric, moniteur d’atelier dans un ESAT, entame une reconversion vers le maraîchage bio ; il veut suivre une formation, rencontrer un producteur, découvrir le monde de l’agriculture biologique.

Et Elodie, la maman d’un babin de 10 ans qui prenait du plaisir à se rouler dans la paille, de lancer « pour s’entraider, il n’y a pas d’âge ».

Et à la pause de midi, toute cette joyeuse troupe se retrouve chez l’agriculteur pour un déjeuner très convivial qui fait la part belle aux produits de la ferme, et démarre par une excellente soupe de potirons cuisinée par Mireille.
En guise de conclusion, Benoît l’animateur du groupe de la LPO, d’écrire : « être présent ce jour, c’est renouer avec la terre tant nous nous en sommes éloignés ; et réaliser à quel point nous dépendons d’elle. Quel précieux trésor.

Gageons que la troisième opération de plantation prévue l’an prochain rencontrera à nouveau un réel succès.

Catégories : Recueil