Coronavirus: rassemblements de + de 50 personnes interdits dans le 67

Publié par Alvin NORGE le

Un point presse est organisé ce vendredi matin en préfecture du Bas-Rhin à Strasbourg afin de faire le point sur la progression de l’épidémie de coronavirus dans le département. Suivez notre direct.

Face à la progression de l’épidémie de coronavirus, Josiane Chevalier, préfète du Bas-Rhin, a déclaré être “mode commando” ce vendredi lors d’une conférence de presse organisée en préfecture à Strasbourg.  “Les chiffres sont inquiétants avec une montée en puissance rapide, il faut être lucides”, a déclaré la préfète.

Sur le modèle de celui en vigueur dans le Haut-Rhin, un arrêté interdisant les rassemblements de plus de 50 personnes a été signé, avec exception pour commerces, funérailles et mariages.

La préfète a salué “l’engagement des personnels hospitaliers dans ce combat contre l’épidémie”. Concernant la fermeture des établissements soclaires en vigueur à partir de lundi, elle a invité à être “créatif” et “imaginatif” pour trouver des solutions de garde pour les enfants, y compris en “mobilisant les étudiants”.

Jusqu’à 400 test par jour.
Les cas les plus graves sont pris en charge à l’hôpital, les cas les moins graves à domicile, a rappelé Christophe Lannelongue, directeur général de l’Agence régionale de santé pour le Grand Est. Les capacités hospitalières ont été redéployées afin de reprogrammer les opérations non urgentes. Actuellement, entre 200 et 300 tests de dépistage au coronavirus sont réalisés, avec parfois 400 par jour. Une plateforme supplémentaire du 15 a été mobilisée.

La médecine de ville est en train de “monter en puissance” afin de prendre en charge les malades. La distribution de masques (chaque généraliste doit recevoir une dotation de 50) doit se faire mercredi au plus tard à Strasbourg, a indiqué le directeur général de l’ARS Grand Est.

Le plan blanc à l’hôpital.
A l’hôpital de Strasbourg, le plan blanc a été déclenché afin de permettre la réorganisation de l’hôpital. Quatre unités sont dédiées aux patients testés positifs au Covid-19, selon Christophe Gautier, directeur général des hôpitaux de Strasbourg. La principale difficulté concerne l’accueil en réanimation, où l’hôpital, qui concentre ses ressources sur les patients atteints de Covid-19, cherche à mobiliser des capacités supplémentaires.

Plus d’informations à suivre dans les DNA.
(Source site DNA du 13/03)

Catégories : Recueil