Il existe une vie en dehors des smartphones

Publié par Alvin NORGE le

Les jeunes du conseil local en partenariat avec la commune et le RAJ (réseau animation jeunesse) ont organisé dimanche les « Saesso jeux » à l’espace communal. Un après-midi entièrement réservé à la jeunesse pour renouer du lien social et sortir de la dépendance aux smartphones.

L’après-midi offre l’opportunité à la trentaine de jeunes présents de pratiquer des jeux et activités dont ils n’ont pas l’habitude, comme le babyfoot et le tennis de table. Les tournois de jeux vidéos restent une des activités plebiscitées par les jeunes. Mais pas seulement. Gaël, de Saessolsheim, et Antoine, domicilé à Haguenau, jouent peu ensemble durant l’année. Lors des événements Saesso Jeux, ils apprécient se retrouver pour disputer des parties de cartes.

Assises à une table, Emma, Clara et Luna se disputent la victoire au Uno, un célèbre jeu de cartes. Les trois adolescentes âgées de 12 et 13 ans, domiciliées à Gingsheim et Saessolsheim, se connaissent de vue et se fréquentent timidement. « On se voit dans le bus », soutient Clara. Sans plus. Mais il ne leur arrive jamais de jouer ensemble.

Occuper les jeunes à faire autres choses que du canapé et du portable
À l’espace communal dimanche, les trois jeunes ont fait fi des appartenances, des frontières entre leurs villages, pour se rapprocher et s’amuser simplement. « C’est plutôt sympa de se retrouver tous ensemble pour jouer », clament-elles enjouées.

À travers plusieurs activités, du tennis de table au baby-foot, des jeux de société au football, en passant par les consoles vidéos, « Saesso jeux » offre à la jeunesse de Saessolsheim mais aussi des villages aux alentours cette opportunité de se rencontrer et de tisser du lien social.

« Les jeunes ont tendance à rester chez eux. Là, ils partagent un bon moment sans être avec leurs parents », souligne Sophie Baermann, mère d’une jeune fille membre du conseil local des jeunes. « C’est important de les occuper à faire autres choses que du canapé et du portable », abonde Mathieu Durandot, conseiller municipal de Saessolsheim. Il existe une vie en dehors des réseaux sociaux.

Les participants à cet après-midi s’en accommodent. D’aucuns laissent leur smartphone au vestiaire pour disputer un tournoi de tennis de table ou une partie de football. Et quand l’un d’eux a le réflexe de regarder son écran, « on va le taquiner gentiment et lui dire qu’il existe plein d’autres jeux », rigole Mathieu Durandot.

Plongés dans une partie de Jungle Speed, où priment concentration et rapidité, Antoine et Gaël, deux amis de 14 ans, redécouvrent les plaisirs d’une partie de cartes. En dehors des événements dédiés, ils n’ont pas l’opportunité d’y jouer. « Ça manque dans les villages », pensent-ils.

Attentifs à leur remarque et forts des succès précédents, les jeunes du conseil local, la commune et le RAJ ont décidé d’organiser deux après-midis de « Saesso Jeux » par an, un en octobre et l’autre en mai. La jeunesse partage toujours l’envie de se retrouver.

Source DNA.
https://c.dna.fr/edition-de-saverne/201 … martphones

Catégories : Recueil